Rechercher

mardi 30 août 2011

Feu à volonté!

Encore une "attraction" située dans un musée, cette fois c'est le Imperial War Museum de Londres qui est concerné, et pour être précis la partie visitable du HMS Belfast, vieux navire de guerre ancré en face du musée sur la Tamise et qui a servi notamment durant l'opération Overlord en Normandie en 1944. Sacré CV pour ce bateau, accesssible aux visiteurs du musée et qui contient depuis cette année Gun Turret Experience: A Sailor's Story, 1943. Conçue par la société britannique Sarner avec l'aide de vétérans de la Royal Navy, l'attraction se propose de faire revivre l'histoire d'un membre de l'équipe des canonniers du HMS Belfast lors de l'affrontement avec le navire allemand Scharnhorst. Au vu du descriptif et et des effets spéciaux - lumière, fumée, images, sons, mouvements et odeurs, il s'agit bien d'une sorte de cinéma 4D reproduisant l'expérience de se trouver dans une tourelle de combat en pleine bataille navale. Bref, ça canarde et le plus fou c'est que l'attraction est installée ... sous l'une des trois tourelles de combat originelles du bateau!
Sources: Inpark Magazine et le site officiel.


2 commentaires:

  1. Surprenant!
    Ces tourelles ne sont vraiment pas grandes, c'est vrai. Mais es-tu sûr qu'il y a bien de l'interactivité dans cette nouvelle animation? Parce que vu le visuel, ça ressemble plutôt à de banales projections.
    Précisons tout de même que l'Imperial War Museum, le vrai, est entièrement gratuit. Ce qui n'est pas le cas du tout de la visite du HMS Belfast, facturée quant à elle au prix fort! J'ajoute que de nombreuses salles du navire sont déjà équipées de statues de cire représentant les marins dans leurs activités quotidiennes.

    RépondreSupprimer
  2. Ca parle aussi des mouvements de la tourelle, de ceux dû à la force du canon et des tremblements quand un tir ennemi fait mouche. Mais tu as raison, le visiteur ne tire pas, j'ai trop lu d'articles en anglais parlant d'"interactivity" alors qu'il n'y en avait pas (et en plus il n'apparait pas ici, un comble!). Vais enlever le mots alors ;)

    RépondreSupprimer