Rechercher

mardi 24 juin 2014

En vrac: Diabolik à Movieland, plat de spaghettis virtuel, pénurie à Slagharen,etc

On commence par l'annonce Pôle Emploi du jour, si vous causez néerlandais, direction Slagharen, puisque le parc batave dit avoir une sacrée pénurie de personnel. Selon Looopings, une carence de 150 employés va se faire sentir les prochains mois, dont 40 pour les attractions et 75 en restauration. S'il y a des amateurs ...

Movieland a dévoilé le nom du futur coaster modèle Invertigo qui ouvrira l'année prochaine, ce sera Diabolik d'après le blog du directeur. Pour la petite histoire, Diabolik est le nom d'une BD italienne à succès qui a démarré dans les années 60, avec une adaptation cinéma au compteur.


NewsRiders se met au people, puisque j'ai une info pour les fans de Tom Hanks, l'acteur est allé faire un petit tour à Movie Park Germany. Non pas pour jouer les touristes, mais pour tourner des scènes d'un nouveau film, A Hologram for the King, sur les plateaux de tournages jouxtant le parc allemand. Merci Parkerlebnis.
SixFlags America (pas besoin de vous dire ou il se situe :p ) a ouvert une nouvelle montagne russe, sa neuvième,  ce 21 juin, c'est Ragin' Cajun, un modèle Twister Coaster de Zamperla, en gros une Crazy Mouse de foire ... relocalisée de SixFlags Great America qui a reçu le wooden Goliath cette année. C'est vrai que ça manquait :p


Après une incursion au Futuroscope, les Lapins Crétins n'ont pas fini leur périple dans les parcs de loisirs, puisque Ubisoft a signé un partenariat avec la société belge Alterface, spécialiste des dark rides interactifs (voyez le sublime Maus Au Chocolat), pour créer une attraction avec la même technologie sur les fameux lapins. La crise de rire n'a pas fini de tourner! (Source: Stereoscopy News).

Le plat de nouilles qui fait parler est sur Coastersworld, c'est l'irruption d'un nouveau modèle chez le constructeur chinois Golden Horse, qui tente apparemment de faire oublier son procès perdu contre Zamperla en 2012. Le 16-Inversion Coaster donc, est une montagne russe dessinée par un jeune Néerlandais passionné avec le logiciel NoLimits Simulation. Sachant que ses travaux ne sont pour l'instant que des concepts, qu'ils ne se pas (encore) passé par un bureau de calcul situé en Allemagne (c'est sur sa page Facebook) qui risque au mieux de modifier le projet voire de lui "renvoyer dans la figure", on peut se demander si l'initiative n'est pas juste un coup publicitaire pour le fabricant Golden Horse ...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire