Rechercher

lundi 13 avril 2015

Les poubelles du lundi soir !

Entre une visite de Plopsaland et une fête d'école, l'auteur a fouillé un peu les ordures de ce week-end ... pardon les infos croustillantes
Tiens, parlons de ma visite de ce week-end: quatre pannes à subir dans une journée chargée, à faire frémir un disneyfan dans ses visites journalières. Outre une qui a duré toute la journée sur un coaster qui dégage à la fin de l'année, deux ont touché les super chaises volantes toutes neuves ... bon ça n'a duré que 5 minutes à chaque fois, le temps qu'un technicien arrive pour un tour de clé. Allez j'avoue, ça ne m'a pas gâché la journée quand même :p

Corruption, fausses factures, fraude fiscale, fixation des prix illégale, blanchiment d'argent et participation d'organisations criminelles: c'est la magnifique liste d'accusations dressées par les tribunaux espagnols à l'encontre des promoteurs du parc Terra Mitica, situé à Benidorm, depuis l'ouverture du site en 2000. Autant dire que le procès, qui démarre demain 14 avril, avec 35 accusés, dont des politiciens, des hommes d'affaires et des entrepreneurs locaux, et qui concerne plusieurs centaines de millions d'euros, promet d'être "une montagne russe". Sources: El Diario et Looopings.

Cela se confirme: il y a des gens doués pour le dessin ... et il y a les autres. La preuve avec ce superbe plan de Walibi Holland pour l'application mobile. Bon d'accord, ça doit rester lisible sur smartphone, mais entre le lisible et cette réalisation que même les petits parcs néerlandais pourraient surpasser, euh ...



Temps historiques ces jours-ci puisque pour 34785ème fois consécutive, le parc français Walygator a changé de mains. :p

Le magazine belge Brakesection est de retour, et dans son numéro d'avril, il ne fait pas dans la dentelle concernant le nouveau parc Yumble: décors absents ou mauvais, attractions à la limite de l'arnaque, et quant à celles dont la technologie est bonne, la réalisation ne finale ne suit pas. Un "concept ambitieux qui a généré de grosses attentes, mais aussi un grosse déception". Ca a au moins le mérite d'être clair :p

Et pour finir la distribution des claques, le cerveau des fans actionnaires de Disneyland Paris n'a pas fini de fumer pour comprendre la dernière péripétie financière: selon La Tribune, un fond d'investissement, qui représente moins de 1% du capital d'Euro Disney, a déposé un recours en annulation devant la Cour d'appel de Paris sur la décision de l'AMF de considérer conforme l'offre publique obligatoire de la maison-mère. Motifs invoqué par le fonds CIMA: elle juge que la gestion actuelle de l'entreprise, entre abus de pouvoirs, communications d'infos falsifiées et de présentations de compte inexacts, n'est pas en faveur des actionnaires. Si le fonds arrive à prouver ces accusations -il réclame également plusieurs centaines de millions d'euros "abusivement prélevées par l'actionnaire majoritaire", l'ambiance ne va pas plus être très drôle ... (Via Disneygazette)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire