Rechercher

samedi 12 septembre 2015

En vrac: des films pour des mazes, chantier à Heide Park, sidecars volants en Norvège, etc

Dans les parcs espagnols, on aime utiliser les licences de films pour Halloween. Double preuve avec d'abord Port Aventura, qui retrouve la saga [REC] pour un maze dédié au film REC 4 : Apocaplypse, sorti en octobre 2014. Deux autres parcours hantés sont également proposé: Horror in Penitence et La Selva del Miedo.


Et du côté de Parque de Attractiones Madrid, si le site possède déjà un labyrinthe ouvert à l'année, The Walking Dead Experience (payant, 5 euros), Halloween verra arriver un maze gratuit, nommé Insidious The Other Side. Ca va être la joie et la bonne humeur !


A mon grand désarroi de newser monomaniaque, je m'aperçois que j'ai loupé parfois des nouvelles attractions 2015. Bon d'accord vu le genre et l'endroit, peu de lecteurs iront les voir exprès (ou alors vous êtes cinglés). Exemple : celle installée dans Gratass Land, la zone inaugurée en 2014 à Kongeparken (Norvège). Baptisée Turboknallerten -me demandez pas ce que ça veut dire-, c'est construit par Technical Park, et ça ressemble de près comme de loin à un flat ride avec des sidecars volants ... A noter que le même parc a aussi installé Kornklyveren, une sorte de mur d'escalade junior déguisé en moissonneuse-batteuse. :p



Du côté de Heide Park (Allemagne), on ne perd pas de temps pour la nouvelle attraction 2016. Selon Heide Park World, le démontage des deux "balades en bateaux" qui dégagent a déjà commencé, avec une grue positionnée sur place pour enlever certains éléments lourds. Les plantes du coin sont également en cours de déplacement dans d'autres endroits du parc, et les palissades ont fait leur apparition. Photos de chantier:





Bonne nouvelle pour Blackpool Pleasure Beach (UK), qui a renoué avec les profits en 2014, avec un bénéfice de 364 000 livres sterling - soit presque 500 000 euros. Ca n'a pas l'air beaucoup, mais c'est déjà mieux que les pertes de 2013, qui s'élevaient à 1,9 millions de livres (25 millions d'euros). La holding du parc, qui regroupe aussi les hôtels et les services financiers, a également engregistré un bénéfice. Tant mieux pour eux. Soure: Ride Rater.

Toujours du côté financier, première bataille perdue pour le fonds CIMA, actionnaire minoritaire d'Eurodisney, qui avait attaqué en justice l'offre publique de rachat d'actions de The Walt Disney Compagny, la justice ayant rejeté le recours formulé. Mais la "guerre" n'est pas terminée puisque CIMA, a décidé de se pourvoir en cassation et d'assigner TWDC en responsabilité civile. Principal reproche: les abus de position dominantes de la maison-mère vis-à-vis de sa filiale européenne.
Sources: la DisneyGazette, les Echos, Wansquare.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire