Rechercher

vendredi 2 juin 2017

L'Europe des parcs, les chiffres 2016

Certains les mettrons en doute,surtout quand il s'agit défendre leurs parcs chéris (hum), mais voici donc les chiffres de fréquentation 2016 des parcs européens, publiés par le bureau d'études Aecom et l'association TEA. Ils sont tout ce qu'il y a de plus officiels, et quand ils ne sont pas fournis par les parcs eux-mêmes, les estimations peuvent être considérés comme fiables. Contrairement à 2015, cette année a vu une "légère" baisse de fréquentation en moyenne, même si il y a disparité entre certains sites. Le chiffre est surtout plombé par la gamelle de Disneyland Paris, toujours leader, mais avec un -14,2 %, qui s'explique autant par les attentats (le Louvre, musée parisien, a chuté avec le même chiffre, voir dans le même rapport), que par les nombreux chantiers et fermtures d'attractions vus en 2016, alors que les prix ont continué d'enfler et que la gestion est est toujours aussi ... farfelue.  Les Walt Disney Studios chutent également de -1,6 %.
Les deux autres parcs à voir leurs nombre de visteurs baisser est Tivoli Gardens (Danemark, -2,6 %) et Legoland Windsor (UK, -2%), seul site du groupe Merlin à ramer, les autres - Legoland Billund, Chessington, Gardaland, Heide et Alton Towers, même si il faut relativiser pour ce dernier après l'année noire due à l'accident de Smiler- grimpent entre +1 et 3% ou font statu quo comme Thorpe.
Un seul parc du groupe espagnol Parques Reunidos dans ce top 20, (celui-ci accusant une baisse de 6% au niveau international), c'est Parque Warner Madrid, avec la plus forte progression, +9,7 %, qui est certainement à mettre au crédit de Warner Beach, l'espace aquatique du parc espagnol qui a dû cartonner en été, une extension est d'ailleurs en plein chantier actuellement. On notera en passant que les parcs aquatiques font mieux que les "secs" au niveau mondial, avec nombre d'ouvertures et une fréquentation bien en hausse.
Dans le top 5, Europa Park (Allemagne) et Efteling (Pays-Bas) se rapprochent des parcs Disney, avec une marge de "seulement" 200.000 visiteurs entre les Néerlandais et les Walt Disney Studios. Marge atteignable facilement à priori, surtout si Efteling atteint la cible visée des 5 millions en 2020.
De manière générale, les investissements, ça paye (Warner, Puy du Fou, Gardaland, ...), avec en bon exemple Phantasialand (Allemagne) et un 5% qui vient de l'excellente zone Klugheim.
Du côté parcs français, le seul du top 10 hormis Disney est le Puy du Fou avec un beau +8,3%, preuve que les attractions mécaniques ne font pas tout. Le Futuroscope est 14ème avec +5,6 % et le Parc Astérix reste stable juste derrière lui.
Voilà, c'est fini pour les chiffres qui donnent mal au crâne, vous pouvez reprendre une activité normale: mater des photos de chat, regarder Hanouna (ou pas), boire une bière (ou pas dans mon cas), ...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire