Rechercher

dimanche 25 décembre 2011

Plus mouillée sera la chute

C'est la crise et l'opérateur Kerzner International, spécialisé dans l'hôtellerie de luxe, doit la sentir passer si l'on en croit le Wall Street Journal. En proie à de sérieuses difficultés face à ses dettes, Kerzner, déjà plus ou moins aux mains de groupes financiers comme Colony Capital et Goldman Sachs, a dû laisser Brookfield Management prendre le contrôle de son méga resort alliant casino/parc aquatique/hôtel/show de dauphins des Bahamas datant de 1998, Atlantis Paradise Island, ainsi que deux autres propriétés, se contentant de garder la gérance. Bref, c'est pas la joie chez la famille de Sol Kerzner, le fondateur, mais le plus dur à est venir puisqu'il semblerait que la moitié du resort Atlantis The Palm (situé sur la fameuse île artificielle en forme de palmier), lancé en grandes pompes en 2008 avec Kylie Minogue en invité vedette, soit revendue à son partenaire local, Istithmar, avec aussi la perte de ses six resorts de la marque One & Only. Le temps où Sol Kerzner se lançait à la conquête du monde depuis son complexe de Sun City en Afrique du Sud ...