Rechercher

mardi 17 avril 2018

NAUSICAA, Centre National de la Mer, ouvre une nouvelle page de son histoire et vous emmène pour un voyage au bout du monde

(Extraits du dossier de presse officiel)







Le 19 mai 2018, NAUSICAA double sa surface grâce au parcours « Voyage en Haute Mer » doté du plus grand bassin d’Europe ! Toujours plus d’espèces à découvrir et des expériences hors-normes qui promettent un voyage inoubliable au cœur de l’océan.
La gestion de la haute mer est l’un des grands enjeux du XXIème siècle, dont la mise en place de la gouvernance fait l’objet de discussions aux Nations Unies. Le visiteur perçoit ici l’immensité : un océan puissant, un océan vivant. Le lieu évoque l’île de Malpelo, au large de la Colombie.
Cet ouvrage aux dimensions exceptionnelles est un véritable défi architectural, aquariologique et technique, qui a été réalisé à NAUSICAA pour la première fois en Europe ! Dans cet espace, évolueront des requins-marteaux, des raies manta, des poissons-lunes et autres bancs de poissons. Un tunnel transparent de 18 m de long, de multiples vues, des vitrages géants et une baie de 20 m de long et 5 m de haut donneront des vues spectaculaires sur le grand bassin.
La visite sera également ponctuée d’attractions interactives et surprenantes et de nouveaux spectacles.
NAUSICAA va permettre aux visiteurs d’observer les espèces les plus impressionnantes comme si nous étions au plus près d’elles. NAUSICAA met en scène une faille sous-marine spectaculaire de plus de 7 m de haut pour offrir un spectacle que peu d’humains ont pu observer jusqu’ici : une incursion dans le monde secret des profondeurs de l’océan, à la découverte des richesses de ce monde inconnu.
(...)

LE GROUPEMENT CONCEPTION RÉALISATION
  
Le projet du bâtiment a été imaginé par les architectes Jacques et Sophie ROUGERIE, lauréats avec Sogea Caroni, filiale de VINCI Construction France, en 2014 du concours international lancé pour la création du nouveau NAUSICAA, Centre national de la Mer dans le cadre d’un groupement conception réalisation.

C’est une architecture bionique que l’agence ROUGERIE a imaginé, empruntant au monde marin son vocabulaire de formes vivantes.

UNE ARCHITECTURE BIONIQUE A FORTE VALEUR SYMBOLIQUE

Concilier la dimension de l’impact de l’océan sur notre civilisation actuelle, et sur son devenir, avec l’histoire maritime de Boulogne-sur-Mer et la revitalisation urbaine de la ville à travers l’axe majeur de la Liane, telle a été notre ligne directrice pour proposer une réponse urbanistique, architecturale et scénographique ambitieuse et visionnaire qui soit en osmose avec cette double exigence.
Notre projet s’affirme par une architecture à forte valeur symbolique, celle d’un bâtiment emblématique qui tout à la fois rassemble autour de son pari culturel et rayonne à travers le monde tel un phare de la connaissance marine.
Et pour renforcer cette symbolique, nous avons pris le parti d’une architecture bionique unique au monde, immédiatement identifiable, et qui donne au bâtiment ses lignes de force, sa maturité et sa flamboyance. Une volonté légitime au regard de la vocation de l’équipement, empruntant au monde marin son vocabulaire de formes vivantes pour y puiser la symbolique de ses coques protectrices légères et enveloppantes, de sa volonté de pérennité, de sa capacité à se nourrir aux sources des mondes terrestre et marin, de ses formes tantôt rondes, tantôt saillantes, de ses textures tantôt nacrées tantôt striées.
Mi espace bionique, mi temple de la connaissance humaine, Planète NAUSICAA se veut aussi un véritable vaisseau de la découverte, promesse d’un voyage dans l’univers des mers et océans, symbolisé par cette flèche tournée vers le large.
L’insertion urbaine et paysagère de Planète NAUSICAA ne peut se réaliser sans prendre en considération l’appropriation faite, depuis plus de 20 ans par les Boulonnais et le grand public, de NAUSICAA, comme le renouveau du paysage urbain et paysager en retrouvant notamment, l’axe majeur entre le jardin et la mer.
Notre parti architectural est à la fois capable de reprendre à son compte la promesse de renouveau exprimée par la ville de Boulogne-sur-Mer et s’inscrit dans le projet général d’urbanisation et de réhabilitation globale de l’axe de la Liane pour se fondre en osmose dans ce grand projet urbain.
Ainsi pour parvenir à une insertion optimale nous avons opté pour un système de greffes qui mettent en lumière et valorisent la force du parti architectural tout en nouant un dialogue respectueux et permanent entre la construction nouvelle et l’existante, entre le bâtiment final et son environnement urbain et paysager immédiat, dans un souci constant d’unicité en termes d’image et de fonctionnement et d’intégration des multiples exigences du programme, conférant à notre projet son caractère spécifique et emblématique.
Greffe paysagère et urbaine qui permet de retrouver le lien entre l’axe de la Liane, le jardin et la mer. Greffe architecturale par un système de coques bioniques recouvrantes, qui participent pleinement à la structuration architecturale du projet et lui procurent une image volontairement dynamique, et de façades reprenant les lignes de force de l’existant pour les transcender dans une même et ultime harmonie.
Ce dialogue s’est développé, au cœur de notre projet, sur plusieurs échelles ayant intégré les vis-à-vis, les promenades, la respiration urbaine et les toitures traitées comme une 5e façade qui respecte et développe la dimension organique et contemporaine du bâtiment pour une perception épurée de ce dernier depuis les hauteurs alentours et le futur téléphérique. La composition en courbe du bâtiment répond aux contraintes fonctionnelles et visuelles du site tout en optimisant l’intégration fluide du projet et de ses aménagements dans ce dernier.
Ce dialogue est aussi symbolisé par cette faille lumineuse qui s’ouvre entre les coques, créant un appel visuel tout en réalisant la liaison générale du jardin à la plage, de la terre à la mer, comme le pont d’un vaisseau paré à appareiller. 
LE PUBLIC, SPECTATEUR, ACTEUR
  • Le Public : spectateur et acteur
Baigné dans cette atmosphère de rêverie le spectateur/acteur vivra une sensation unique de plongée parmi la faune aquatique, dans l’élément Eau.
Mais, l’esprit de notre proposition est de faire vivre une aventure à chaque visiteur depuis la surface jusqu’aux abysses, pour la haute mer, pour que chacun devienne l’acteur de son aventure et vive un temps d’exception au cœur de NAUSICAA. C’est pour conserver ce rêve éveillé pendant la durée de la visite que nous proposons d’avoir les Forums à la fin de chaque parcours.
C’est aussi par l’imaginaire et l’émotion de la scénographie proposée qu’il nous semble possible de toucher la conscience des visiteurs et les impliquer dans le concept de la Blue Society, cœur des préoccupations de NAUSICAA.
La scénographie est aussi riche en contenus didactiques, elle intègre dans le parcours des points d’informations pour sensibiliser et informer les visiteurs quels que soient leurs âges et leurs niveaux de connaissances.

  • Des espaces et des lieux dédiés aux jeunes publics.
Dans la proposition scénographique, des espaces et des attractions, positionnés le long du parcours de visite, sont spécialement dédiés aux jeunes publics.

Dans le parcours « Haute Mer », des espaces scénographiés sont réservés aux jeunes visiteurs et « interdits aux adultes », pour que chacun d’eux puisse vivre son aventure et puisse partager une part exclusive de sa visite.

MULTIMEDIAS ET HIGH TECH

  • Une scénographie et une muséographie novatrices
La proposition muséographique est ambitieuse et sera novatrice dans les technologies proposées.
Elle fait appel aux technologies high-tech en matière de multimédias et se projette dans le futur.
Les dispositifs de médiations interactifs d’accompagnement ludo-pédagogique sont disposés le long du parcours pour les visiteurs qui souhaitent en savoir plus.
Les éléments sur les médiations et les informations éducatives du parcours sont développés dans les fiches scénographiques.

DES PARCOURS DE VISITES AUX GEOMETRIES DIFFERENTES

Afin de distinguer les parcours de visite, donner des ambiances uniques et apporter des repères distincts au public, les dessins des aménagements spatiaux sont différents.
Tous les circuits de visite forment une boucle entrée/sortie.

  • Dans "l’aventure en haute mer", une scénographie en lignes ondulatoires
Le choix d’un circuit en méandres, en courbes et en lacets pour l’aventure en haute mer a été inspiré de la plongée. Faire vivre une plongée physique au visiteur de la surface aux abysses.

LE PARCOURS DE VISITE : 2 boucles
« Voyage en Haute Mer » et « Des Rivages et des Hommes »

Par la diffusion d’informations et d’actualités au sein de ses expositions, NAUSICAA souhaite que ses visiteurs prennent conscience de la fragilité des écosystèmes marins et que chacun s’engage à agir au quotidien pour leur préservation.

« Voyage en Haute Mer »


Le XXIème siècle et les suivants sont ceux de la gestion des ressources de la haute mer dont la surface représente la moitié de celle de la Planète. Or si les ressources de la mer deviennent une alternative à celles de la Terre, il faut s’assurer que cette exploitation se fasse de manière durable en s’efforçant aussi de désamorcer les sources de conflits que cela peut générer en la rendant équitable.

La haute mer peut sembler un vaste désert, pourtant elle est parcourue par les grands migrateurs et peuplée d’animaux qui franchissent d’immenses distances pour se nourrir ou se reproduire. Entre
200 m et 1 000 m de fond, la concentration de petits poissons constitue des quantités de nourriture très importante pour les animaux marins plus gros. La haute mer représente un champ immense pour l’exploration et la science ! Elle représente aussi une formidable extension du champ des possibles pour l’humanité.




L’extension de NAUSICAA s’articule autour d’un GRAND BASSIN (60 m de long sur 35 m de large et 8 m de profondeur) reconstituant l’écosystème de la haute mer.
Recréer l’écosystème de la haute mer est un véritable défi qui a été réalisé à NAUSICAA pour la première fois en Europe à cette dimension ! C’est cette aventure humaine, technologique et scientifique extraordinaire que nous retraçons pour vous.
La réalisation d’une baie hors du commun 
Pour offrir une vue imprenable sur cette vie sous-marine, l’aquarium est équipé d’une baie en méthacrylate de 38 cm d’épaisseur aux dimensions XXL : 20 m de large sur 5 m de haut pour un poids total de 54 tonnes ! Une baie d’un seul tenant, sans aucun poteau intermédiaire, encastrée sous une poutre monumentale. C’est dans la banlieue de Rome que les ouvriers de Clax Italia® ont préparé et poli cette pièce unique, acheminée en janvier 2017 par camion. Sa réalisation a exigé une haute technicité et un savoir-faire que seules trois entreprises maîtrisent dans le monde.


« Des Rivages et des Hommes »
L’exposition actuelle de 5 000 m2 devient « Des Rivages et des Hommes » ; le visiteur y fait le tour du monde des questions de gestion des espaces littoraux. Grâce à la découverte de ces écosystèmes et des hommes qui en vivent, chacun comprend comment l’Homme est impliqué dans le fonctionnement des océans, et comment il peut mieux bénéficier de ses richesses.
La visite débute par « Voyages en Mer du Nord », « Escales en Méditerranée » puis la forêt de kelp. Ensuite, viennent le lagon, le récif corallien et le bassin de pleine mer : au choc émotionnel avec les requins, succède le choc visuel avec le lagon et ses poissons multicolores… Le dépaysement est total ! Un peu plus loin, dans une réserve californienne reconstituée, cinq lions de mer filent tels des torpilles dans leur bassin d’un million de litres d’eau. Là, au travers des animations des lions de mer, le visiteur saisit tout l’intérêt de créer des réserves pour protéger certaines espèces menacées par l’Homme.
Lors de l’arrivée des lions de mer en 1998, NAUSICAA était le seul centre en Europe à présenter au public des animations pédagogiques avec les otaries, abordant avant tout le bien-être de l’animal, son épanouissement physique et mental. Aujourd’hui encore, le Centre National de la Mer reste une référence à l’échelle européenne en matière d’entraînement des lions de mer.

EN QUELQUES CHIFFRES


10 000 m2   - la surface d’exposition principale
60 000 - le nombre d’animaux
1 600 - le nombre d’espèces différentes
17 000 m3 - le volume d’eau total à NAUSICAA
10 000 m3 - le volume d’eau dans le grand bassin
7 km - la longueur de la tuyauterie pour le traitement d’eau
100 m2 - la surface de la grande baie (20 m de long / 5 m de haut)
6 - le nombre de semaines pour remplir entièrement le grand bassin
208 kg - le poids du plus gros pensionnaire (le lion de mer Speedy)
31 ans - l’âge du plus vieux pensionnaire (le requin-taureau)
16 millions - le nombre de visiteurs à NAUSICAA en 27 ans
12 - le nombre d’espèces de requins à NAUSICAA

INFORMATIONS PRATIQUES


NAUSICAA, Centre National de la Mer
Boulevard Sainte Beuve
BP 189
62200 Boulogne-sur-Mer
FRANCE




Téléphone : 03.21.30.99.99
Adresse e-mail : info@nausicaa.fr


A PARTIR DU 19 MAI 2018


Hors vacances scolaires
Pendant les vacances scolaires
DE JANVIER A JUIN
9 h 30 – 18 h 30
9 h 30 – 19 h
JUILLET – AOÜT
9 h 30 – 20 h
SEPT- OCT – NOV - DEC
9 h 30 – 18 h 30
9 h 30 - 19 h

Du 19 mai au 30 juin 2018, NAUSICAA sera ouvert jusque 20 h le samedi

* NAUSICAA est fermé : le 25 décembre toute la journée et le 1er janvier jusqu'à 14 h 00.
Fermeture annuelle de trois semaines en janvier.


Tarifs :
Plein tarif (+ de 12 ans) : 25,90 €.
Plein tarif (de 3 à 12 ans) : 19,50 €.

Etudiants (études supérieures, post-baccalauréat) et demandeurs d'emploi : 22,10 €.
Seniors (personnes âgées de plus de 60 ans) : 22,10 €.
Personnes handicapées (circuit de la visite adapté aux personnes à mobilité réduite) : 22,10 €.
Ces tarifs sont applicables sous réserve de présentation de justificatifs en caisse (carte d'identité + carte d'étudiant / attestation de Pôle Emploi datant de moins de 6 mois / carte d'invalidité).

Bars et petite restauration :
NAUSICAA propose différents espaces pour se restaurer : le Bistrot Côté Plage, le Bar du « Tropical Lagoon Village » et le nouveau self avec vue mer et plage (à partir de juillet 2018).

Parkings


Parking de plein air le long de la plage, parking couvert « l’Estuaire » en face des jardins de NAUSICAA. Pour les groupes, dépose-minute face à la Chambre de Commerce puis parking des bus à 10 minutes à pieds.

LE FINANCEMENT


Le financement de la tranche ferme (70 millions d’euros) se découpe de cette façon :

- 36,04 millions pour la CAB
- 28,16 millions pour le Conseil Régional Hauts-de-France
- 5,8 millions pour le Conseil Départemental du Pas-de-Calais

Avec les 15 millions d’euros attendus de l’Europe, sera envisagée la seconde phase des travaux (28 millions d’euros), pour porter l’enveloppe globale à 85,8 millions d’euros.